Iten : Vincent Cobée gonfle ses capa­ci­tés indus­trielles

La startup Iten, spécialisée dans la production de mini-batteries en céramique, étend son laboratoire de production à Dardilly pour en faire une usine de production à grande échelle.
Vincent Cobee, directeur général d'Iten Vincent Cobee © Stellantis

Les projets se concré­tisent pour Iten qui déve­loppe depuis 2011 une micro­bat­te­rie en céra­mique révo­lu­tion­naire, « de l’épais­seur aussi fine que celle de deux cheveux » et mille fois plus puis­sante qu’une polluante pile bouton. La star­tup de 70 colla­bo­ra­teurs (qui garde son chiffre d’af­faires confi­den­tiel) passe à la phase d’in­dus­tria­li­sa­tion et fait évoluer son labo­ra­toire basé à Dardilly, pour passer à une produc­tion à grande échelle avec une usine de plus de 1000 m2.

L’objec­tif est désor­mais de produire 30 millions de micro-batte­ries par an dans ce nouvel outil indus­triel qui a néces­sité 14 millions d’eu­ros d’in­ves­tis­se­ment. « Nous avons réin­vesti dans cette opéra­tion une partie des 80 millions d’eu­ros levés il y a deux ans », précise Vincent Cobée, le direc­teur géné­ral d’Iten depuis décembre 2023.

100 millions d’eu­ros visés en 2026 pour Iten

Récom­pensé par le prix « Best of Inno­va­tion Awards 2024 » au CES de Las Vegas, Vincent Cobée espère réali­ser près de 100 millions d’eu­ros de chiffre d’af­faires d’ici à deux ans avec leur solu­tion de micro-batte­rie sur le marché inter­na­tio­nal. Les ambi­tions du diri­geant s’ap­puient notam­ment sur la direc­tive euro­péenne visant à inter­dire la produc­tion de piles boutons d’ici 2030. 

« Iten est une entre­prise qui maîtrise l’en­semble du proces­sus, depuis le maté­riau jusqu’au produit fini. Cela repré­sente dix ans de recherche, 200 brevets dans 30 domaines de brevets diffé­rents, couvrant la chimie, la fabri­ca­tion d’élec­trodes, l’em­bal­lage, les tests, l’étan­chéi­té… », détaille Vincent Cobée qui réflé­chit d’ores et déjà à la construc­tion d’une nouvelle usine – sans donner de date – du côté de Chalon-sur-Saône.

En atten­dant, la star­tup fondée par Fabien Gaben prévoit d’aug­men­ter les effec­tifs de son équipe de produc­tion de l’usine à Dardilly, pour passer de 15 à 100 colla­bo­ra­teurs d’ici deux ans.

Merci d’avoir lu cet article ! Si vous avez un peu de temps, nous aime­rions avoir votre avis pour nous amélio­rer. Pour ce faire, vous pouvez répondre anony­me­ment à ce ques­tion­naire ou nous envoyer un émail à redac@­lyon­de­ci­deurs.com. Merci beau­coup !

Consent choices
Remonter