Jacquet Metals : Eric Jacquet voit son résul­tat net divisé par trois

Eric Jacquet Eric Jacquet © DR

Forte baisse des résul­tats pour le groupe lyon­nais, leader euro­péen dans la distri­bu­tion de métaux spéciaux. A 51 millions d’eu­ros en 2023, le béné­fice a été plus que divisé par 3 par rapport à 2022. De son côté, le chiffre d’af­faires baisse de 16,9% à 2,2 milliards d’eu­ros.

Pas de quoi s’inquié­ter pour Eric Jacquet qui parle d’une « bonne perfor­mance d’en­semble » dans une conjonc­ture moins favo­rable. Demande faible, érosion des prix et, surtout, « ralen­tis­se­ment de l’ac­ti­vité indus­trielle sur tous les marchés du groupe, notam­ment en Alle­magne ».

Avec, à la clé, « une forte pres­sion sur les volumes distri­bués et les marges brutes ». Cela n’a pas empê­ché Jacquet Metals de consa­crer 52 millions d’eu­ros à ses inves­tis­se­ments indus­triels (hors crois­sance externe), tout en inves­tis­sant la même somme en acqui­si­tions qui repré­sentent envi­ron 150 millions d’eu­ros de chiffre d’af­faires en année pleine.

Dans le même temps, l’en­det­te­ment net du groupe a reculé, passant de 234 à 210 millions d’eu­ros à fin 2023 avec des capi­taux propres qui atteignent 681 millions. Désor­mais, Jacquet Métals emploie 3 339 sala­riés répar­tis dans 123 centres de distri­bu­tion et dans 27 pays. Le groupe d’Eric Jacquet réalise 90% de son acti­vité en dehors des fron­tières hexa­go­nales, en Europe, Asie et Amérique du nord.

Merci d’avoir lu cet article ! Si vous avez un peu de temps, nous aime­rions avoir votre avis pour nous amélio­rer. Pour ce faire, vous pouvez répondre anony­me­ment à ce ques­tion­naire ou nous envoyer un émail à redac@­lyon­de­ci­deurs.com. Merci beau­coup !

Consent choices
Remonter