Patri­cia Gros-Micol, prési­dente fonda­trice d’Han­di­share : « Entre­prise adap­tée et entre­prise à mission depuis 2023 »

En ce 8 mars, jour­née inter­na­tio­nale des droits des femmes, Patri­cia Gros-Micol, prési­dente fonda­trice de Handi­share, est l’in­vi­tée du Jour­nal Eco. Et ce, quelques heures avant de rece­voir l’in­signe de cheva­lier dans l’ordre natio­nal du mérite des mains de Fabienne Buccio, préfète du Rhône et de la région Auvergne-Rhône-Alpes.

Cette distinc­tion inter­vient après une année 2023 au cours de laquelle Handi­share est deve­nue une entre­prise à mission. Handi­share avait opté, dès sa créa­tion en 2011, pour le statut d’en­tre­prise adap­tée avec, aujourd’­hui, 75% de ses effec­tifs consti­tués de personnes en situa­tion de handi­cap. Handi­share effec­tue des missions de fonc­tions support pour de grands comptes, ou d’ETI ou de PME.

Après 25 ans dans de grands groupes (Proc­ter & Gamble, Black & Decker), Patri­cia Gros-Micol, elle-même confron­tée au handi­cap après un acci­dent, a choisi de créer sa propre entre­prise Handi­share en 2011 qui regroupe aujourd’­hui une tren­taine de sala­riés.

Patri­cia Gros-Micol est enga­gée aussi, avec son équipe, dans un impor­tant projet huma­ni­taire à Mada­gas­car, dont la 2e édition, Mada­share 2025, vient d’être lancée. Elle en précise les contours.

Merci d’avoir lu cet article ! Si vous avez un peu de temps, nous aime­rions avoir votre avis pour nous amélio­rer. Pour ce faire, vous pouvez répondre anony­me­ment à ce ques­tion­naire ou nous envoyer un émail à redac@­lyon­de­ci­deurs.com. Merci beau­coup !

Consent choices
Remonter