TCL : Thomas Fontaine et Arnaud Legrand aux manettes

Le conseil d’administration de Sytral Mobilités a validé le choix de son président, Bruno Bernard, de confier le métro lyonnais à RATP Dev pour les dix ans qui viennent et les bus à Keolis pour 6 ans. Sans surprise, ce sont Arnaud Legrand et Thomas Fontaine qui prennent les rênes de leur lot respectif.
Arnaud Legrand et Thomas Fontaine Arnaud Legrand et Thomas Fontaine © Eric Soudan / Alpaca pour Sytral Mobilités

Keolis à sa gauche, RATP Dev à sa droite. Bruno Bernard, son président, se dit « plei­ne­ment satis­fait  » à l’is­sue du vote du conseil d’ad­mi­nis­tra­tion de Sytral Mobi­li­tés lorsqu’il ouvre la confé­rence de presse en présence de l’état-major des deux grands groupes rete­nus dans le cadre de l’allo­tis­se­ment du marché des trans­ports en commun lyon­nais.

Bruno Bernard précise qu’un système de bonus/malus calculé en fonc­tion de la qualité du service rendu aux usagers va se mettre en place avec les nouvelles DSP (délé­ga­tion de service public). Pour le métro/tram­ways, il peut s’éle­ver jusqu’à 7 millions d’eu­ros annuels. Pour les bus, il peut monter jusqu’à 12 millions. Par ailleurs, le président de Sytral Mobi­li­tés rappelle qu’un système de rempla­ce­ment en cas de panne du métro est prévu. Charge aux deux opéra­teurs de travailler en étroite colla­bo­ra­tion.

« Le chan­ge­ment sans chan­ge­ment »

Sur le volet social, outre le socle social que les deux opéra­teurs se doivent de respec­ter, une « bourse à l’em­ploi » est créée pour « faci­li­ter le passage d’un lot à un autre ».

Marie-Ange Debon, la prési­dente du direc­toire du Groupe Keolis, a tenu à « remer­cier les équipes, soit les 4 500 colla­bo­ra­teurs des TCL, qui ont fait de Lyon, un des réseaux les plus perfor­mants ». Elle a confirmé que Keolis Bus Lyon (la nouvelle déno­mi­na­tion de Keolis Lyon) exploi­tera le « plus vaste réseau de bus ouvert à la concur­rence en France. Avec 3 000 sala­riés et 136 lignes de bus, ce contrat consti­tue une réfé­rence majeure en matière de tran­si­tion éner­gé­tique. Dès le démar­rage du contrat, Keolis Bus Lyon devien­dra une entre­prise à mission et accom­pa­gnera les ambi­tions de Sytral Mobi­li­tés au plan social, socié­tal et envi­ron­ne­men­tal ».

Arnaud Legrand (direc­teur RATP Dev Lyon), Hiba Farès (prési­dente RATP Dev), Patri­cia Varnai­son-Revolle (direc­trice géné­rale du Sytral), Bruno Bernard (président Sytral Mobi­li­tés), Marie-Andre Debon (prési­dente direc­toire Keolis) et Thomas Fontaine (direc­teur Keolis Bus Lyon) © Eric Soudan / Alpaca pour Sytral Mobi­li­tés

Du côté de RATP Dev, Hiba Farès, sa prési­dente, s’est décla­rée « hono­rée de la confiance accor­dée par Sytral Mobi­li­tés. Tout va bien se passer. Ce sera le chan­ge­ment sans chan­ge­ment. Nous avons l’ex­pé­rience de la reprise de réseaux complexes. Nous sommes dans plus de 100 villes dans 15 pays ». RATP Dev Lyon devien­dra, elle aussi, une entre­prise à mission mais au 1er semestre 2026 en ce qui la concerne.

Restait au président de Sytral Mobi­li­tés a donné la parole aux deux direc­teurs pres­sen­tis. Sans surprise, c’est Arnaud Legrand qui sera aux manettes des TCL métro/tram­ways. C’est lui qui a piloté ces 2 dernières années, la candi­da­ture métro pour le groupe public pari­sien.

Entré à la RATP voici 15 ans, il a travaillé sur le RER B et la ligne 14 à Paris avant d’oc­cu­per plusieurs respon­sa­bi­li­tés chez RATP Dev, notam­ment à l’étran­ger (en Afrique du Sud, sur la ligne Préto­ria-Johan­nes­burg et sur le conti­nent Nord-Améri­cain). « Cette confiance nous honore et nous oblige. Il s’agit du plus grand réseau hors Ile-de-France », souligne Arnaud Legrand.

« Une grande famille TCL »

Pour Keolis Bus Lyon, c’est Thomas Fontaine qui garde les rênes et va assu­rer le tuilage jusqu’au début de l’an prochain. Restera-t-il encore en fonc­tion sur la tota­lité des 6 ans de la DSP bus-trol­ley­bus ? Sans doute pas. En atten­dant, il fait le job : « Nous avons lancé le tuilage ce matin. Il n’y a qu’une grande famille TCL. Nous avons un enjeu fort à déve­lop­per tout cela, ensemble, sur le terrain  ».

Quant au 3e lot, celui des navettes fluviales, égale­ment remporté par RATP Dev, il devrait être confié à Edouard du Bouche­ron, l’homme qui a travaillé sur le dossier de candi­da­ture. Début du contrat, juin 2025 avec une fréquen­ta­tion esti­mée de 500 000 voyages la 1ère année, montant ensuite à 560 000. Aux heures de pointe, la fréquence sera d’une navette toutes les 15 minutes. RATP Dev gèrera l’ex­ploi­ta­tion et la main­te­nance de la nouvelle offre aux côtés des Yachts de Lyon.

Merci d’avoir lu cet article ! Si vous avez un peu de temps, nous aime­rions avoir votre avis pour nous amélio­rer. Pour ce faire, vous pouvez répondre anony­me­ment à ce ques­tion­naire ou nous envoyer un émail à redac@­lyon­de­ci­deurs.com. Merci beau­coup !

Consent choices
Remonter