Yannick Socquet : « Avec l’IA, des métiers vont appa­raître »

Entre­pre­neur depuis 2006, Yannick Socquet, cofon­da­teur et CEO de SocIAty, explique pourquoi Ceeta­del et TimTek ont décidé d’unir leurs efforts pour créer un cabi­net conseil qui « huma­nise l’IA en entre­prise ».

Soucieux d’ac­com­pa­gner l’in­té­gra­tion de solu­tions d’in­tel­li­gence person­na­li­sées dans les PME et ETI, SocIAty vise 3 millions d’eu­ros de chiffre d’af­faires l’an prochain. « Il s’agit d’uti­li­ser l’in­tel­li­gence arti­fi­cielle pour libé­rer le travail dans les entre­prises et amélio­rer l’em­ploya­bi­lité des équipes », ajoute Yannick Socquet.

Et d’in­sis­ter sur l’enjeu de la forma­tion: « il faut apprendre, comprendre, se former et s’ac­cul­tu­rer aux outils d’IA », précise Yannick Socquet. Au-delà des tâches que l’IA va faire dispa­raître, le diri­geant de SocIAty voit surtout le gain de temps pour nombre de colla­bo­ra­teurs dans les entre­prises : « L’IA peut faire gagner 5 à 6 heures par semaine par colla­bo­ra­teur, soit des gains de produc­ti­vité énormes. Donc, des métiers vont évoluer, voire dispa­raître mais d’autres métiers vont appa­raître ».

Merci d’avoir lu cet article ! Si vous avez un peu de temps, nous aime­rions avoir votre avis pour nous amélio­rer. Pour ce faire, vous pouvez répondre anony­me­ment à ce ques­tion­naire ou nous envoyer un émail à redac@­lyon­de­ci­deurs.com. Merci beau­coup !

Consent choices
Remonter