Le quar­tier d’An­gé­lique Clai­rand, là-haut sur la colline

À la fois codirectrice du Théâtre du Point du Jour, comédienne et metteure en scène, Angélique Clairand puise chaque jour son inspiration dans le quartier du Point-du-Jour.
Angélique Clairand, codirigeante du Théâtre du Point du Jour Angélique Clairand © Océane Ella

« Il y a une atmo­sphère unique qui règne dans ce coin de Lyon. Le Point-du-Jour est à la fois urbain et cham­pêtre. Et tout le monde se connaît, comme dans un petit village ». C’est dans ce cadre parti­cu­lier qu’An­gé­lique Clai­rand évolue depuis 2019 à la tête du Théâtre du Point du Jour qu’elle codi­rige avec Éric Massé.

D’ailleurs, présen­ter sa candi­da­ture pour diri­ger le Théâtre du Point du Jour était une évidence pour la comé­dienne et metteure en scène: « Quand nous étions élève à l’école de la Comé­die de Saint-Étienne avec Éric, on venait tout le temps ici, au Théâtre du Point du Jour. Parce qu’on aimait ce quar­tier et on aimait ce théâtre. Et quand on a postulé pour la direc­tion de ce théâtre, c’est parce que c’était ce théâtre, ce quar­tier-là et pas un autre ».

Ce quar­tier manquait d’ani­ma­tion il y a cinq ans selon la diri­geante. « Nous nous sommes rendus compte que tout était fermé à 19h. Même la bras­se­rie le Narval était fermée, et pour nous c’était très impor­tant d’ani­mer le quar­tier en faisant du Théâtre du Point du Jour un lieu de convi­via­lité ». C’est pourquoi Angé­lique Clai­rand et Éric Massé ont décidé de mettre en place « pour les habi­tants », des expo­si­tions, un bar et une restau­ra­tion les soirs des spec­tacles, dans les locaux du théâtre.

« Un rayon de soleil »

Le Point-du-Jour, c’est « comme un rayon de soleil qui amène de la lumière dans les rues du 5e arron­dis­se­ment, où les contours se dessinent en nervures, à la diffé­rence des rues plus recti­lignes du centre-ville », s’émer­veille la direc­trice du Théâtre qui établit un paral­lèle entre l’image du cœur qui bat et les program­ma­tions nomades propo­sées par le théâtre, « qui repré­sentent l’ADN de nos projets ».

Et ce cœur vibre dans tout le 5e arron­dis­se­ment : « Nos pres­ta­tions irriguent plusieurs endroits du Point-du-Jour – centres sociaux, écoles, gymnases – dans l’objec­tif d’al­ler à la rencontre de nos spec­ta­teurs dont certains fidèles nous suivent régu­liè­re­ment lors de nos dépla­ce­ments », explique la copi­lote du théâtre pour qui le quar­tier est une véri­table source d’ins­pi­ra­tion pour ses créa­tions. « Le nom Point-du-Jour est déjà en lui-même est très inspi­rant », ajoute Angé­lique Clai­rand.

Ses bonnes adresses

  • Le Comp­toir du Narval : « Ce café est parfois très animé. On orga­nise souvent nos rendez-vous dans cette bras­se­rie avec qui nous avons noué des parte­na­riats ». 70 avenue du point du jour, Lyon 5.

  • La Fav : « On a l’ha­bi­tude de faire ici nos after­work avec toute l’équipe du théâtre. On se retrouve très souvent sur la magni­fique terrasse. » 16 rue de la Favo­rite, Lyon 5.

  • Anto­nio et Marco : « Cette pizze­ria vient d’ou­vrir. C’est inté­res­sant parce qu’elle ferme tard le soir et cela fait un peu d’ani­ma­tion dans le quar­tier ».  1 Rue Joliot Curie, Lyon 5.

Ce qu’elle adore

  • La hauteur du quar­tier. « J’aime parti­cu­liè­re­ment la topo­gra­phie du quar­tier qui surplombe Lyon. Et je n’ai pas l’in­ten­tion de quit­ter ce «  village  » très calme et où il fait bon vivre. Ici, on respire. »

  • Les parcs. « J’ap­pré­cie en parti­cu­lier le parc de Champ­vert. J’aime beau­coup y aller, et parfois faire des pique-niques par beau temps. En plus, ce sont des espaces inspi­rants. Pour nous en tant qu’ar­tiste ça fait du bien ».

Ce qu’elle aime le moins

  • L’ac­ces­si­bi­lité. « C’est une vraie problé­ma­tique. J’ai­me­rai que cela évolue, sachant qu’il y aura bien­tôt un métro qui va arri­ver au Point-du-Jour. Parce que pour certains spec­ta­teurs, c’est un effort de venir jusqu’ici ».
  • Le manque d’ani­ma­tion de nuit. « Il n’y a pas de vie nocturne ici. On aime bien le calme de ce quar­tier, mais on aime­rait aussi qu’il soit parfois plus festif, plus animé. »  

Merci d’avoir lu cet article ! Si vous avez un peu de temps, nous aime­rions avoir votre avis pour nous amélio­rer. Pour ce faire, vous pouvez répondre anony­me­ment à ce ques­tion­naire ou nous envoyer un émail à redac@­lyon­de­ci­deurs.com. Merci beau­coup !

Consent choices
Remonter