Raphaël Appert, le banquier univer­sel

Lyon Décideurs va à la rencontre des 20 banquiers qui comptent à Lyon. Portrait de Raphaël Appert, directeur général du Crédit Agricole Centre-Est
Raphaël Appert Raphaël Appert © Pierre Ferrandis

Il a rejoint le Crédit Agri­cole voici 41 ans, à sa sortie de l’Ed­hec, et il ne l’a jamais quitté depuis. Raphaël Appert, 62 ans, avait déjà fait une incur­sion dans la banque, en job d’été.

Alors, quand il est recruté comme conseiller clien­tèle, il s’éclate dans la rela­tion commer­ciale. « Mon idée, c’était de faire un job dans lequel on puisse entre­prendre et être utile », explique le direc­teur géné­ral du Crédit Agri­cole Centre-Est. Du nord-est de la France à la Sarthe et l’Anjou-Maine en passant par le Val de France puis la puis­sante caisse Centre-Est instal­lée à Lyon, il a bien roulé sa bosse.

En place depuis plus de 13 ans dans la capi­tale des Gaules, il est aussi le premier vice-président de la Fédé­ra­tion natio­nale du Crédit Agri­cole depuis 2017. « Nous sommes une entre­prise enga­gée dans son terri­toire », explique-t-il. Et d’évoquer quelques grands dossiers emblé­ma­tiques : le Grand Hôtel-Dieu, comme « inves­tis­seur ».

Mais aussi la trans­for­ma­tion de l’an­cienne prison Saint-Paul en campus univer­si­taire avec l’Ucly et la Ville Grande Ouverte avec Habi­tat & Huma­nisme, symbole de l’im­pli­ca­tion de la banque pour la « cohé­sion sociale ». Ou bien encore les 115 projets de la fonda­tion Soli­da­ri­tés Crédit Agri­cole Centre-Est en cinq ans : « C’est la joie d’être mécène. »

« En trans­for­ma­tion perma­nente »

Accom­pa­gner les tran­si­tions, qu’elles soient numé­riques ou envi­ron­ne­men­tales, c’est aussi l’ob­ses­sion de la banque mutua­liste. « Nous sommes dans une logique de banque univer­selle en trans­for­ma­tion perma­nente. Nos 250 agences ont été réno­vées. Nous devons être acces­sibles aux plus fragiles comme aux plus aisés, aux TPE et aux ETI », ajoute Raphaël Appert.

Symbole de l’en­ga­ge­ment de la caisse Centre-Est, le chan­tier de « réar­chi­tec­ture » de près de trois ans autour de son siège nommé Terra­lu­mia à Cham­pagne-au-Mont-d’Or. « Nous avons désor­mais toutes les exper­tises de 14 filiales réunies sur un même lieu où se retrouvent 1 500 personnes. »

Avec 1,2 million de clients, la caisse Centre-Est emploie 3 000 colla­bo­ra­teurs pour un chiffre d’af­faires (produit net bancaire) de 779 millions en 2022 et 301 millions de béné­fice net conso­lidé.

Diffi­cile de ne pas évoquer la crise du monde agri­cole. « Cent exploi­ta­tions agri­coles sont perdues tous les mois, rappelle Raphaël Appert. Qui va faire vivre la ferme France ? C’est un sujet essen­tiel. Là aussi, nous accom­pa­gnons huit instal­la­tions d’agri­cul­teurs sur dix. Nous sommes aux côtés de tous les acteurs et partout. »

Merci d’avoir lu cet article ! Si vous avez un peu de temps, nous aime­rions avoir votre avis pour nous amélio­rer. Pour ce faire, vous pouvez répondre anony­me­ment à ce ques­tion­naire ou nous envoyer un émail à redac@­lyon­de­ci­deurs.com. Merci beau­coup !

Consent choices
Remonter