L’objet de… Laurent Lassiaz : « Mon ballon de rugby c’est comme un bon livre de mana­ge­ment qui ne me quitte jamais »

Laurent Lassiaz est le président du groupe de casinos Joa (404 millions de CA en 2023, 2 100 salariés, 33 casinos) depuis 2007. Il a un parcours professionnel varié, allant de la création d'une entreprise de livraison de pizzas, au Club Méditerranée et KFC entre autres. Son objet favori : un ballon de rugby, reçu en cadeau il y une vingtaine d'années, qui symbolise sa persévérance et son esprit d'équipe.

Son objet

Laurent Lassiaz : L’objet qui m’ac­com­pagne depuis plus de 20 ans main­te­nant, c’est un ballon de rugby. Il m’a été offert par un de mes mentor à l’époque où je travaillais au Club Médi­ter­ra­née. Ce jour-là, on faisait l’inau­gu­ra­tion d’un nouveau village de vacances. L’ou­ver­ture avait été parti­cu­liè­re­ment compliquée. On avait eu beau­coup de diffi­cul­tés à fina­le­ment réali­ser ce projet et au bout de beau­coup d’ef­forts, on a réussi à l’ou­vrir. Et ce ballon de rugby, c’était un cadeau de mon mentor pour me donner un message sur le fait que globa­le­ment, il ne faut jamais aban­don­ner.

Son choix

Si un jour quelqu’un me pose la ques­tion : « Si tu dois partir tout de suite, tu prends quel objet avec toi ?  » Et bien, s’il y a un seul objet à prendre ici, je pren­drais mon ballon de rugby. Il a voyagé avec moi dans mes diffé­rents bureaux et c’est un ballon que j’ai souvent dans les mains quand je réflé­chis, quand je suis en réunion, quand je suis en visio, les gens ont l’ha­bi­tude de le voir ce ballon. Donc il fait partie de mon envi­ron­ne­ment, de ce que je suis. C’est à la fois un anti-stress, mais c’est aussi ​tout un symbo­le​ pour moi.

Sa symbo­lique

Il y a d’abord le symbole, lié aux diffi­cul­tés d’ou­ver­ture du village vacances, que ce n’est pas parce qu’on vous dit non qu’il faut s’ar­rê­ter d’es­sayer d’ar­ri­ver à notre objec­tif. C’était la première signi­fi­ca­tion et j’aime beau­coup celle-ci puisqu’il ne faut pas se satis­faire d’un non. Et le deuxième élément, c’est les valeurs du rugby. Comme le fait de travailler ensemble : on souffre ensemble, on gagne ensemble, on perd ensemble, mais derrière on se relève, on retourne au combat et on va de l’avant. Et je trouve que la symbo­lique est belle quand on gère une entre­prise. Chez Joa on gère des casi­nos et si chacun ne fait pas correc­te­ment son travail alors on délivre un produit de mauvaise qualité. Donc c’est un travail d’équipe, tout le monde joue sa parti­tion et à ce moment-là, on délivre quelque chose de bonne qualité et de très bon niveau.​

➔ À lire aussi : Laurent Lassiaz, des pizzas aux jack­­pots

Sa valeur

Sa valeur écono­mique est très faible parce qu’un ballon de rugby, ça vaut une quaran­taine d’eu­ros. Celui-là en plus, il est tout craquelé, il est en fin de vie, donc c’est plus une valeur senti­men­tale. Et puis, en même temps, c’est comme un bon livre de mana­ge­ment qui ne vous quitte jamais. Les valeurs du rugby sont là dedans et elles collent parfai­te­ment avec ma façon de travailler en équipe. Et le souve­nir qu’il ne faut jamais rien lâcher sont aussi collés à ce ballon. Au final c’est comme si j’avais un petit guide qui m’ac­com­pa­gnait chaque jour.

Bio express

  • ​15 août 1965 : Nais­sance ​à​ Albert­ville
  • ​1988 : Lance­ment de sa société de livrai­son de pizzas à domi­cile, US Food.
  • ​1995 : Devient Direc­teur des opéra­tions en France pour Pizza Hut et KFC.
  • ​1999 : Rejoint le groupe Club Médi­ter­ra­née en tant que Direc­teur des opéra­tions pour plusieurs régions.
  • ​2007 : Prend le poste de Président direc­teur géné­ral du groupe Casi­nos Moli­flor Loisirs.
  • ​2​008 : Trans­forme le groupe Moli­flor en​ groupe JOA
  • 2019 : Le groupe JOA a 33 casi­nos, grâce à l’ac­qui­si­tion du groupe Emeraude. JOA devient le 2ème opéra­teur de jeux en France, en nombre de casi­nos
  • Mars 2022 : Le groupe JOA obtient la certi­fi­ca­tion euro­péenne « Respon­sible Gaming » pour sa démarche en matière de jeu respon­sable

Merci d’avoir lu cet article ! Si vous avez un peu de temps, nous aime­rions avoir votre avis pour nous amélio­rer. Pour ce faire, vous pouvez répondre anony­me­ment à ce ques­tion­naire ou nous envoyer un émail à redac@­lyon­de­ci­deurs.com. Merci beau­coup !

Consent choices
Remonter