Helena Joy : Sandie Illouz mise sur le festi­val de Cannes

La maison de joaillerie lyonnaise Helena Joy fondée par Sandie Illouz, qui confectionne des bagues, colliers et bracelets sur mesure poursuit sa croissance. Avec un objectif de réaliser un chiffre d’affaires d’un million d'euros d'ici mai 2024, la marque se prépare également pour sa cinquième participation consécutive au festival de Cannes, avec une quinzaine de ses pièces phares.
Sandie Illouz, créatrice de la marque Helena Joy Sandie Illouz © DR

« Je n’au­rais jamais imaginé faire de la joaille­rie honnê­te­ment », confie Sandie Illouz, créa­trice de la marque de bijoux Helena Joy en 2015.

Aujourd’­hui, Sandie Illouz table sur un million de chiffre d’af­faires. Elle se prépare pour la cinquième fois, à présen­ter une quin­zaine de ses pièces sur les marches du festi­val de Cannes.

« Une robe sans bijoux, ça ne le fait pas. Pour la 77e édition du festi­val de Cannes les stylistes ont fait appel à moi. Ils savent que j’ai des créa­tions, des parures vrai­ment dédiées au tapis rouges », avance la joaillière.

Du Packa­ging à la créa­tion

Avant de donner vie à sa propre marque, Sandie Illouz travaillait dans la concep­tion de packa­gings pour des bijoux fantai­sie.

Helena Joy compte 6 colla­bo­ra­teurs et possède trois boutiques en France (Lyon et Paris). La marque est égale­ment distri­buée dans les Prin­temps (Lyon, Lille et Marseille).

« Avec nos appa­ri­tions au festi­val de Cannes et de la Fashion Week, notre marque a gagné en crédi­bi­lité et noto­riété », explique la diri­geante. « On est passé de la petite marque, à une marque plus deman­dée sur le marché ».

En outre, ses créa­tions ont été portées par des person­na­li­tés, telles que l’ani­ma­trice radio Ales­san­dra Sublet, ou encore la mannequin Élodie Gossuin.

Merci d’avoir lu cet article ! Si vous avez un peu de temps, nous aime­rions avoir votre avis pour nous amélio­rer. Pour ce faire, vous pouvez répondre anony­me­ment à ce ques­tion­naire ou nous envoyer un émail à redac@­lyon­de­ci­deurs.com. Merci beau­coup !

Consent choices
Remonter