Jacques Mottard, PDG de Sword Group : « Nous allons reve­nir sur le marché français »

Exer­cice 2023 en forte progres­sion pour Sword Group. L’en­tre­prise créée par Jacques Mottard voici bien­tôt un quart de siècle et spécia­li­sée dans la conduite de projets IT et busi­ness complexes, à desti­na­tion de très grands comptes inter­na­tio­naux, a réalisé un chiffre d’af­faires conso­lidé de 281,6 millions d’eu­ros en 2023, en crois­sance orga­nique de + 19 %. « Nous avons dépassé nos prévi­sions budgé­taires de quatre points« , souligne le PDG du groupe qui emploie plus de 3 000 personnes et travaille dans 50 pays.

Une tréso­re­rie en progrès

Sword Group a signé il y a quelques mois un impor­tant contrat avec l’Agence mondiale anti­do­page. Côté résul­tats, l’EBITDA s’est élevé à 34,5 millions d’eu­ros, soit une marge de 12,3 %. La posi­tion de tréso­re­rie a forte­ment progressé, passant de 15,8 millions d’eu­ros au 30 juin 2023 à 32,6 millions au 31 décembre.

Jacques Mottard précise que le busi­ness plan 2024–2028 a été rééva­lué, prévoyant « une crois­sance orga­nique annuelle aux alen­tours de 15%, avec une renta­bi­lité stable proche de 12%. Sur la base de ces projec­tions, nous envi­sa­geons un chiffre d’af­faires supé­rieur à 320 millions € pour 2024« .

Inter­rogé sur la fin de la clause de non-concur­rence sur le marché français (qui prend fin dans un an) à la suite de la cession des acti­vi­tés de Sword en France, Jacques Mottard annonce son inten­tion de reve­nir sur le marché français à l’is­sue de cette période. Un retour qu’il prépare avec une satis­fac­tion évidente.

Merci d’avoir lu cet article ! Si vous avez un peu de temps, nous aime­rions avoir votre avis pour nous amélio­rer. Pour ce faire, vous pouvez répondre anony­me­ment à ce ques­tion­naire ou nous envoyer un émail à redac@­lyon­de­ci­deurs.com. Merci beau­coup !

Consent choices
Remonter