Jïz Marke­ting Group : Nouvelle acqui­si­tion pour Frédé­ric Giraud

L’agence de marketing lyonnaise Jïz Marketing Group, fondée par Frédéric Giraud, poursuit son développement avec l’acquisition de L’atelier Mandarine, spécialisé dans les décors pour l'événementiel.
Frédéric Giraud © Frederic Giraud, fondateur de Jïz Marketing Group © W. Parra

Jïz Marke­ting Group pour­suit son déve­lop­pe­ment. Après la prise de parti­ci­pa­tion mino­ri­taire auprès de Montagne TV (13,5 %) puis le rachat en septembre dernier de l’agence digi­tale spécia­li­sée dans le sport Digi­tal Playas, le groupe de marke­ting lyon­nais (70 colla­bo­ra­teurs, 15 millions d’eu­ros de chiffre d’af­faires attendu cette année) acquiert l’Ate­lier Manda­rine installé à Pantin dans la région pari­sienne.

« Nous travaillons depuis quelques années avec l’Ate­lier Manda­rine qui est un acteur histo­rique des cara­vanes du Tour de France », détaille le fonda­teur de Jïz Marke­ting Group, Frédé­ric Giraud, qui est égale­ment le diri­geant de l’agence de marke­ting L’Uzyne basée à Oullins.

L’Ate­lier Manda­rine (5 colla­bo­ra­teurs) est notam­ment spécia­lisé dans la créa­tion de décors et de véhi­cules événe­men­tiels. Fondée en 2009, la société (1,6 million d’eu­ros de chiffre d’af­faires l’an dernier) s’est fait un nom dans son domaine avec la créa­tion de décors pour le théâtre et les parcs d’at­trac­tion, ainsi qu’une exper­tise recon­nue dans le cove­ring et l’amé­na­ge­ment de véhi­cules pour le tour de France.

« Ils disposent d’une expé­rience impor­tante sur le Tour de France, le but de cette inté­gra­tion est de ne pas perdre ce savoir-faire », explique le président de Jïz Marke­ting Group.

Réduire la pollu­tion liée aux acti­vi­tés de l’évé­ne­men­tiel 

Si le secteur de l’évé­ne­men­tiel n’est pas le plus polluant, il n’em­pêche que son impact sur l’en­vi­ron­ne­ment est réel.

C’est en partant de ce constat que Frédé­ric Giraud cherche à réduire la pollu­tion déga­gée par l’Ate­lier Manda­rine : « Nous menons un travail sur le long terme pour respec­ter au mieux les normes RSE et surtout déga­ger moins de gaz à effet de serre »

Pour ce faire, le groupe va déployer un plan d’in­ves­tis­se­ment de près de 300 000 euros dans l’ate­lier de Pantin. « C’est un gros enjeu de s’en­ga­ger à avoir des procé­dés plus vertueux dans un milieu comme l’évé­ne­men­tiel, pour­suit Frédé­ric Giraud. Notre objec­tif est de faire de l’Ate­lier Manda­rine le leader des ateliers événe­men­tiels durables dans les trois prochaines années . »

Le président souhaite que son groupe obtienne le plus rapi­de­ment une certi­fi­ca­tion RSE de premier plan afin de prou­ver leur déter­mi­na­tion de travailler de la manière la plus écolo­gique et durable que possible. 

Malki Bense­fia

Merci d’avoir lu cet article ! Si vous avez un peu de temps, nous aime­rions avoir votre avis pour nous amélio­rer. Pour ce faire, vous pouvez répondre anony­me­ment à ce ques­tion­naire ou nous envoyer un émail à redac@­lyon­de­ci­deurs.com. Merci beau­coup !

Consent choices
Remonter