Maxi­mi­lien Urso place Cresus en redres­se­ment judi­ciaire

INFO LYON DÉCIDEURS L'enseigne d'achat-vente de montres de luxe d'occasion Cresus est placée en redressement judiciaire par le tribunal de commerce de Lyon. Fondée par Christian Odin, l'entreprise est détenue depuis 2017 par le parisien Efficio Group dirigé par Maximilien Urso.
Maximilien Urso, dirigeant de Cresus Maximilien Urso, dirigeant de Cresus © DR

L’en­seigne lyon­naise d’achat-vente de montres de luxe et de bijoux d’oc­ca­sion Cresus (10 millions d’eu­ros de chiffre d’af­faires en 2023, une tren­taine de colla­bo­ra­teurs) vient d’être placée en redres­se­ment judi­ciaire par le tribu­nal de commerce de Lyon.

« Nous faisons face depuis plusieurs mois à une conjonc­ture dégra­dée à la fois par une dimi­nu­tion du volume des ventes et une baisse des prix de vente et donc des marges. Il nous est même arrivé de vendre des modèles à perte », commente Maxi­mi­lien Urso, le PDG d’Ef­fi­cio Group (un groupe pari­sien spécia­liste du marché secon­daire du luxe) qui a racheté Cresus en 2017.

« On va se battre »

Désor­mais sous protec­tion du tribu­nal de commerce de Lyon qui gèle les créances, Maxi­mi­lien Urso va présen­ter prochai­ne­ment un plan de redres­se­ment.

« La marque a une belle noto­riété, les équipes sont moti­vées et nous avons des produits de qualité en stock. On va se battre et cela passera poten­tiel­le­ment par de nouveaux parte­naires capi­ta­lis­tiques », pour­suit Maxi­mi­lien Urso.

Cresus, qui dispose d’un réseau de cinq boutiques (Lyon, Paris, Aix-en-Provence, Bordeaux et Lille) a été fondé en 1993 à Lyon par Chris­tian Odin qui était alors l’un des précur­seurs dans l’achat-vente d’oc­ca­sion de produits de luxe.

Merci d’avoir lu cet article ! Si vous avez un peu de temps, nous aime­rions avoir votre avis pour nous amélio­rer. Pour ce faire, vous pouvez répondre anony­me­ment à ce ques­tion­naire ou nous envoyer un émail à redac@­lyon­de­ci­deurs.com. Merci beau­coup !

Consent choices
Remonter