François Petit, en pleine ascen­sion

Anciennes gloires du ballon rond, ovale ou de la petite balle jaune, grands noms des parquets, tata­mis, pistes, rings, ou bassins, ces spor­tifs ont choisi d’éta­blir leur acti­vité dans la région lyon­naise à l’is­sue de leur carrière. En cette année olym­pique, à l’ap­proche du coup d’en­voi des Jeux de Paris 2024, Lyon Déci­deurs part à la rencontre d’une tren­taine d’an­ciens cham­pions deve­nus entre­pre­neurs, inves­tis­seurs ou poli­ti­ciens. Portrait de François Petit.
François Petit François Petit © Climb Up

Mieux vaut ne pas avoir le vertige. Président fonda­teur du réseau de salles de grimpe Climb Up (35 millions d’eu­ros de chiffre d’af­faires, 550 colla­bo­ra­teurs), François Petit conti­nue de regar­der vers les sommets.

Cham­pion du monde en 1997 et vainqueur de la Coupe du monde d’es­ca­lade en 1995 et 1999, le diri­geant est à la tête de 30 salles d’es­ca­lade partout sur le terri­toire. « Nous avons ouvert les deux plus grandes salles de France porte d’Ita­lie à Paris sur 3 600 m2 à l’été 2021, puis à Auber­vil­liers sur 6 500 m2, une salle où l’on accueille entre 2 000 et 3 000 personnes chaque jour. »

📂 Retrou­vez l’in­té­gra­lité des portraits de ce dossier 👉 Anciens spor­tifs : Ils racontent leur vie d’après

La maire d’Au­ber­vil­liers a même profité de cet espace, « pensé comme un vrai lieu de vie où les gens échangent et passent de beaux moments », pour présen­ter ses vœux en janvier dernier.

« Trans­mettre ma passion »

Bien implanté en région pari­sienne, avec une autre salle à Cergy-Pontoise, le groupe lyon­nais Climb Up profite du franc succès de l’es­ca­lade en France. « C’est un marché en pleine ascen­sion, sans mauvais jeu de mots, qui a progressé de 60 % entre 2022 et 2023 pour l’en­semble du secteur. Nous accueillons aujourd’­hui 3 millions de personnes par an dans nos 30 salles, dont 300 000 nouveaux clients », sourit François Petit.

Ce dernier a démarré son aven­ture entre­pre­neu­riale en 1997 comme asso­cié (à 0,5 % des parts) au Mur de Lyon, dans le 7e arron­dis­se­ment. « Je suis heureux de trans­mettre ma passion et de faire décou­vrir l’es­ca­lade à tous. Le fait d’avoir été cham­pion du monde apporte une caution auprès des banques, des parte­naires et des équipes. Je suis écouté, je comprends les problé­ma­tiques et je sais mettre les mains dans le cambouis quand il le faut ! »

Merci d’avoir lu cet article ! Si vous avez un peu de temps, nous aime­rions avoir votre avis pour nous amélio­rer. Pour ce faire, vous pouvez répondre anony­me­ment à ce ques­tion­naire ou nous envoyer un émail à redac@­lyon­de­ci­deurs.com. Merci beau­coup !

Consent choices
Remonter