Rachat de la LDLC Arena : qui pour accom­pa­gner Aulas ?

Jean-Michel Aulas devrait être entouré d'une douzaine de co-investisseurs pour boucler le financement du rachat de la LDLC Arena. C'est officiel, Tony Parker est absent de ce tour de table. D'après nos informations, Xavier Niel pourrait faire partie de l'aventure.
Jean-Michel Aulas Jean-Michel Aulas © DR

On le sait depuis le 2 avril, c’est l’offre de Jean-Michel Aulas qui a été rete­nue par John Textor pour la cession de la LDLC Arena de Décines. Des discus­sions exclu­sives et confi­den­tielles ont été enga­gées entre OL Groupe (dans le cadre de son recen­trage sur les acti­vi­tés de foot­ball mascu­lin) et Holnest, le family office de l’an­cien boss de l’OL.

D’après nos infor­ma­tions, Jean-Michel Aulas sera accom­pa­gné d’une douzaine de parte­naires – entre­prises et insti­tu­tion­nels – pour boucler le finan­ce­ment d’un montant de 170 millions d’eu­ros pour le rachat de la salle qui peut accueillir jusqu’à 16 000 spec­ta­teurs en confi­gu­ra­tion concert (12 500 places pour les rencontres de basket).

« Pas de discus­sions avec Tony »

Parmi ses co-inves­tis­seurs, on trou­vera notam­ment le groupe LDLC qui assure déjà le naming de la salle et du club de LDLC Asvel, ainsi que Grou­pama avec qui Jean-Michel Aulas a dealé par le passé le naming du stade. Autre figure de la galaxie Aulas autour de la table, le patron de Sword Jacques Mottard, parte­naire de longue date de l’OL fémi­nin sous l’ère JMA.

Tony Parker ne fait, en revanche, pas partie de l’équa­tion. Le boss de LDLC Asvel s’était égale­ment porté candi­dat à la reprise de la LDLC Arena. « Le rachat de la LDLC Arena n’a pas fait l’objet de discus­sions avec Tony. Mais il sera repré­senté dans ce tour de table par d’autres action­naires du club, dont le namer LDLC », a déclaré Jean-Michel Aulas, invité ce vendredi matin du rendez-vous mensuel Le petit-dej’ de l’Éco­no­mie.

Avec le patron de Free, Xavier Niel ?

« Nous sommes encore en pleines négo­cia­tions et le closing devrait inter­ve­nir dans les prochains jours, c’est immi­nent. Je ne peux donc pas en dire plus, si ce n’est que c’est un projet inno­vant et fédé­ra­teur qui a attiré plusieurs entre­pre­neurs lyon­nais et pari­siens », pour­suit Jean-Michel Aulas, sans dévoi­ler de noms. Toujours d’après nos infor­ma­tions, Xavier Niel, le patron de Free, pour­rait faire partie de l’aven­ture.

Merci d’avoir lu cet article ! Si vous avez un peu de temps, nous aime­rions avoir votre avis pour nous amélio­rer. Pour ce faire, vous pouvez répondre anony­me­ment à ce ques­tion­naire ou nous envoyer un émail à redac@­lyon­de­ci­deurs.com. Merci beau­coup !

Consent choices
Remonter