Vincent Thiéry : BNP Pari­bas a investi 500 millions d’eu­ros dans les entre­prises de la région

Le directeur régional de BNP Paribas tire sa révérence le 6 mai prochain après pratiquement 4 décennies au sein du groupe bancaire. L’occasion de rappeler l’implication de la banque dans l’économie régionale avec, entre autres, 500 millions d’euros investis au capital des entreprises régionales, via BNPP Développement.
Vincent Thiery Vincent Thiery © rptoz

« J’achève mon quinquen­nat lyon­nais après une carrière de près de 40 ans, tota­le­ment dédiée au réseau commer­cial, hormis 3 ans à l’ins­pec­tion à Paris, explique Vincent Thiéry, direc­teur régio­nal de BNP Pari­bas en Auvergne-Rhône-Alpes jusqu’au 6 mai prochain. J’ai toujours été mana­ger, de mon 1er poste à aujourd’­hui. Après 7 ans à Bordeaux, cela a été un grand bonheur que de reve­nir à Lyon, ma région d’ori­gine puisque je suis Roan­nais de nais­sance, et que j’ai ainsi pu retrou­ver ma famille. Ces 5 années ont été extrê­me­ment denses ».

Des années marquées par des crises succes­sives, dont la crise sani­taire en 2020–2021. « Nous avons main­tenu le réseau en acti­vité et avons été très impliqués dans les mesures d’ac­com­pa­gne­ment. Nous avons fait en sorte que l’on sorte par le haut de cette crise inédite. Je crois pouvoir dire que le système bancaire dans son ensemble a été exem­plaire ».

400 recru­te­ments entre 2022 et 2024

Vincent Thiéry rappelle que BNP Pari­bas a recruté plus de 300 colla­bo­ra­teurs en CDI en 2022–2023 et plus de 100 cette année, tout en déve­lop­pant forte­ment l’al­ter­nance (70 embauches d’al­ter­nants avec une forma­tion interne dédiée à Paris, Lyon et Marseille). « Je suis content d’avoir pu accom­pa­gner le déve­lop­pe­ment du fonds de commerce grâce à l’ex­cel­lence de nos équipes et très beau maillage du terri­toire  », pour­suit Vincent Thiéry.

Avec sa banque d’af­faires, BNP Pari­bas Déve­lop­pe­ment, le groupe bancaire affiche 500 millions d’eu­ros d’in­ves­tis­se­ments au capi­tal d’en­tre­prises de la région, pour des tickets de 2 à 3 millions d’eu­ros le plus souvent.

« Nous sommes des parte­naires de long terme des entre­prises. Nous ne cher­chons pas à sortir au bout de 4 ou 5 ans », ajoute Vincent Thiéry qui se dit aussi «  heureux d’avoir connu le virage de la RSE  » et d’avoir parti­cipé à la mise en place du plan stra­té­gique 2022–2025 avec des solu­tions de finan­ce­ment de plus en plus bas carbone et une forte présence sur les éner­gies renou­ve­lables.

« Nous sommes aussi un acteur très engagé de la vie régio­nale, qu’il s’agisse du monde asso­cia­tif, de projets dans les banlieues, de la culture avec la Maison de la danse et le Festi­val Lumière, du sport avec le tour­noi de tennis de l’Open Parc. Nous travaillons avec des tiers lieux », indique le direc­teur régio­nal de BNP Pari­bas.

Les crédits immo­bi­liers repartent, comme les carnets de commandes

Inter­rogé sur la conjonc­ture de ce 1er quadri­mestre 2024, Vincent Thiéry consi­dère qu’ Auvergne-Rhône-Alpes a la chance d’avoir un « tissu écono­mique bien struc­turé avec des acti­vi­tés extrê­me­ment diver­si­fiées. Bien sûr, il y a eu des déséqui­libres après la sortie du Covid. Pour 2024, il y a une baisse annon­cée des taux qui pour­rait permettre une embel­lie. 

Et précise : «  Certes, le taux de défaillances d’en­tre­prises a augmenté, mais nous consta­tons que les crédits immo­bi­liers repartent et le crédit à la consom­ma­tion se porte mieux. Les carnets de commandes repartent aussi. Et puis, côté accom­pa­gne­ment des entre­prises en matière de tran­si­tion éner­gé­tique, il y a beau­coup à faire ».

Pas de catas­tro­phisme donc. Même si la crois­sance écono­mique n’est pas très élevée, les banques ont de quoi s’oc­cu­per. Comme Lyon Déci­deurs l’an­nonçait dès février, c’est Pascal Fèvre, jusqu’a­lors direc­teur régio­nal à Paris, qui succède à Vincent Thiéry, à la tête de la direc­tion régio­nale de BNP Pari­bas. Une région forte de 1 600 colla­bo­ra­teurs, répar­tis dans 200 agences.

Merci d’avoir lu cet article ! Si vous avez un peu de temps, nous aime­rions avoir votre avis pour nous amélio­rer. Pour ce faire, vous pouvez répondre anony­me­ment à ce ques­tion­naire ou nous envoyer un émail à redac@­lyon­de­ci­deurs.com. Merci beau­coup !

Consent choices
Remonter